Domaine Jean Maurice Raffault

logotype du domaine de jean maurice raffault à la cave monplaisir de Chinon
JEAN-MAURICE RAFFAULT
74 rue du bourg
37420 Savigny en Véron (France)
+33 (0) 2 47 58 42 5
+33 (0) 2 47 58 83 7
rodolphe.raffault@wanadoo.fr
jean-maurice-raffault.com

Présentation

Rodolphe Raffault Domaine Jean Maurice Raffault à la cave monplaisir de Chinon

En 1693, l’ancêtre de la famille Raffault acheta ses premières
vignes, et jusqu’à nos jours, 14 générations ont travaillé au développement du vignoble.
À la fin de ses études d’œnologie à Dijon en 1997, Rodolphe Raffault gère l’exploitation que son père, Jean-Maurice, lui a transmise.

Son passé bourguignon le marque définitivement et impose dès son retour les fermentations malo-lactiques en fûts. Le domaine vinifie actuellement 50 ha en Chinon blanc (Chenin), rosé et rouge (Cabernet Franc), en séparant chaque cuvée par parcelle et type de sol :

Pour l’élevage des rouges, durant 12 à 36 mois sur lie fine, plusieurs centaines de fûts (de neufs à 10 ans d’âge) sont utilisées dans 3 gigantesques anciennes carrières de Tuffeau, avec une humidité de
85 % et une température constante de 12°C, à l’abri des trépidations et de la lumière. Parmi celle-ci, la CAVE MONPLAISIR de Chinon, qui est le site viticole touristique le plus visité de la région. Le domaine est en conversion biologique depuis 2016, l’usage de sulfites dans les vins est minimal, voire nul.

Domaine Jean Maurice Raffault à Savigny en Véron.

Caractéristiques

L’AOC Chinon s’étend sur les deux rives de la Vienne; réparti dans 19 communes d’une superficie de plus de 2400 ha, il bénéficie d’un microclimat particulièrement favorable et d’une variété de sols qui lui permettent de produire une grande variété de crus à partir du cépage Cabernet franc.Les 50 ha du domaine sont répartis sur 7 communes.

Notre maison cultive le vignoble en lutte raisonné et les sols sont, soit labourés, soit enherbés. Chaque clos ou cru est vinifié traditionnellement avec des macérations de 15 à 28 jours. L’élevage, en fûts de chêne, de 6 à 18 mois permet ensuite au vin de s’épanouir progressivement, à l’abri de la lumière et des trépidations. Pour cela, plus de 900 barriques reposent dans 3 caves en roc à une température constante de 12°C et à 85% d’hygrométrie.

Spécialités

CHINON BLANC

Ce vin, rare ( 2% de l’AOC Chinon) est issu du cépage Chenin. Ce blanc sec ( avec quelques grammes de sucres résiduels) est produit en grande partie sur des sols argilo-calcaire ( sur la commune de Ligré ). Il est particulièrement fin et riche en arômes d’agrumes, de miel et de fruits blancs grâce à une fermentation à basse température avec des levures indigènes.
A la fois, très gras  et tout en fraîcheur, il accompagne  admirablement les plats de poisson  en sauce mais peut aussi se déguster seul en apéritif.

CHINON ROSE

Le Chinon rosé peut être considéré comme le haut de gamme des rosés de la Vallée de la Loire. Le notre, issu principalement du cépage Cabernet Franc, provient de vignes plantées sur sols de sables et graviers ( sur 10 ha). Le moût se compose de 2/3 de jus pressé et 1/3 de jus de saignée. La fermentation est réalisée à basse température avec les levures indigènes. La mise en bouteille précoce permet de conserver la fraîcheur aromatique (entre groseille, framboise et petites nuances poivrées). Avec quelques grammes de sucres résiduels, c’est un rosé sec tendre de belle longueur, qu’une petite note perlante vient vivifier. C’est l’associé idéal des soirées d’été, mais aussi l’apéritif frais de toutes les occasions.

« LES GALUCHES »

-10 ha sur sol de sables et graviers (alluvions anciennes de la Loire)
-Élevage en fût de chêne sur lie fine durant 8 mois

Ce lieu-dit des bords de Loire, est situé sur l’ancien lit de ce fleuve. La présence de petits graviers donne son nom à la parcelle. Ce secteur apparaît déjà fortement planté en vignes, sur le cadastre napoléonien de 1838. Très fin, très aromatique, il se déguste dans sa jeunesse ou en le laissant s’épanouir d’une à quelques années. On peut lui associer de nombreux mets : charcuteries, poissons en sauce, volailles, viandes rouges, fromages légers

« LES PICASSES »

-6 ha sur sol argilo-calcaire en plateau (Turonien supérieur)
-Fermentation malo-lactique en fût de chêne ( 3 à 10 ans d’âge)
-Elevage sur lie fine durant 12 mois

Appelé auparavant « Fief de la rue Saints-Pères », ce lieu-dit dépend au XVème siècle de la seigneurie de Destilly, où plus de 6ha de vignes y sont déjà cultivés. Situés sur le plateau d’un des “Puys du Chinonais” (petits monts qui surplombent la vallée de la Vienne), de nombreux moulins à vents y sont érigés jusqu’au XIXème. Un vaste réseau d’anciennes carrières de tuffeau s’étend aussi en dessous. Ce vin, aux légères saveurs d’amandes amères, de fruits rouges et d’épices, atteint sa plénitude après quelques années de vieillissement.

« CLOS D’ISORE »

-3 ha plantés en 1938 ( dont 20% de complantation), dans l’enceinte d’un ancien château au très vieux passé viticole
-Sol argilo-calcaire en pente nord-ouest (Turonien moyen)
-Fermentation malo-lactique en fût de chêne ( 1 à 5 ans d’âge)
-Elevage sur lie fine durant 12 mois

Cette parcelle est située dans le clos du Château d’Isoré, construit entre le XVème et XVIIème siècle. Son plus ancien propriétaire connue est Jean d’Armagnac, en 1571. La cave du château, couverte d’une belle voute en berceau de pierre, s’étale sous les vignes. Le nom d’Isoré, proviendrait d’un personnage de la « Chanson de Rolland » (poème du XIIème siècle). Ce vin de grande garde, très fin possède une belle complexité alliant notes de cassis, de fruits rouges, et de sous-bois après 10 ans.

« LE PUY »

1 ha 20 sur nos meilleurs coteaux argilo-calcaire en pente sud, surplombant la vallée de la Vienne et de la Loire. Fermentation malo-lactique en double-barrique de chêne neuf, élevage sur lie fine durant 18 mois dans d’anciennes carrières de tuffeau. Afin de ne conserver que les grappes les plus mûres, cette parcelle est “vendangée en vert” au mois d’août. Associant des notes de fruits noirs et de torréfaction, ce grand vin de garde dispose d’une longueur en bouche exceptionnelle.        

Une nouvelle plantation : 
CHINON CLOS DE L’HOSPICE

Durant l’été 2008, nous avons replanté ce clos historique, disparu il y a 100 ans, avec le phylloxéra : Le Clos de l’Hospice de Chinon Le passé viticole de ce site est très riche et régulièrement mentionné dans les archives depuis le 16ème siècle. Il fut exploité par des descendants de Rabelais, des sœurs Calvairiennes puis des sœurs Augustines Hospitalières à la Révolution ! Le vignoble est idéalement exposé, plein sud, face au Château, surplombant la vieille ville et la Vienne avec une forte pente. Une 1ère récolte aura lieu en 2011 !

Vue des vignes du clos de l'hospice de jean maurice raffault
*